Au cas où vous seriez arrivé ici sans être passé par d’autres pages et réflexions intermédiaires, mettons-nous d’accord sur un point : nous parlons bien de « gérer » notre stress et non de le supprimer !

Si cette idée vous surprend et que vous voulez en savoir plus faites un petit tour de ce côté : “Utilité du stress”

Si vous êtes en fin de parcours, que vous avez traversé les articles nécessaires à la compréhension du processus de stress, que vous avez faits vos bilans, et réalisé une série d’exercices , vous êtes maintenant persuadé de la nécessité d’être attentif à rester le plus possible du côté du « bon stress », de limiter autant que possible le déclenchement de nouvelles réactions de stress et enfin de vous garantir  suffisamment de possibilités de recharger vos batteries ! 

Gérer son stress c’est en grande partie prendre conscience de la manière peu adéquate dont nous réagissons aux multiples incidents du quotidien.

Les petites actions que nous mettrons en place, à différents niveaux, doivent nous conduire vers une modification durable de notre manière d’appréhender la vie, nos relations avec les autre, nous amener à plus de  souplesse, plus d’indulgence envers nous-même.  

 

  • SE METTRE A L’ECOUTE DE SOI, DE SON CORPS ET DE SES BESOINS
  • TROUVER LE JUSTE ÉQUILIBRE POUR UN FONCTIONNEMENT OPTIMAL (rester dans le stress positif, en dessous du point de bascule).
  • NEUTRALISER UN MAXIMUM DE STRESSEURS
  • INSTALLER PLUS DE CONTRÔLE … ET PLUS DE SOUPLESSE !
  • DISPOSER DE SUFFISAMMENT D’OPPORTUNITES DE RÉCUPÉRATION
  • ET AINSI PRÉVENIR L’ÉPUISEMENT …

 

1/ Comprendre le stress :

Reconnaitre son existence

Comprendre ses mécanismes (apparition, phases, composantes…)

Accepter sa responsabilité en tant qu’auteur/acteur de sa vie et analyser correctement le poids des stresseurs

2/ Mieux se connaître :

Faire ses bilans

Connaître plus finement ses réactions (physiologiques, psychologiques, comportementales, intellectuelles…)

Faire le point sur ses stratégies d’ajustement

3/ Travailler sur l’apparition du stress :

Identifier / neutraliser ses stresseurs (auto-observation : qu’est-ce qui nous stresse ? quand ? à quel point ?)

Calibrer les réponses que nous donnons aux différentes situations potentiellement stressantes

Apprivoiser la réaction physiologique : mieux détecter son déclenchement, mieux la débrancher

4/ Agir préventivement

Respirer

Bouger

Se relaxer

Développer les éléments modérateurs « actionnables »

Trier ses stratégies d’ajustement

Apprendre à gérer ses émotions

5/ Appliquer des techniques qui permettent dans l’action de limiter les dégâts

Relaxation éclair

Techniques de respiration

Analyse « du pire »

Tester et sélectionner les disciplines et techniques « bien-être »qui nous conviennent

6/ Se fixer des objectifs de progrès sur base des bilans et des priorités dégagées

7/ Identifier les exercices qui nous plaisent, nous concernent et sont prometteurs d’améliorations, les pratiquer régulièrement pour qu’ils portent leurs fruits

8/ Évaluer régulièrement ses résultats et sa progression

Ça fonctionne ! Des études  viennent régulièrement confirmer que les programmes de gestion du stress donnent des résultats : réduction de l’hypertension, impact sur le système cardiaque par une amélioration des résultats à l’épreuve d’effort, amélioration des symptômes présentés dans les troubles anxieux…et plus grande sérénité dans la vie !

ALORS, EN ROUTE VERS UN NOUVEL EQUILIBRE …