Connaissez-vous le “shinrin-yoku”, une pratique japonaise ancestrale ? 

Les promenades en forêt sont pour bon nombre de personnes un moment de ressourcement qui permet de relâcher les tensions et apaiser le mental. Les japonais ont érigé ce moment en une pratique thérapeutique à part entière : le shinrin-yoku, “bain de forêt” ou encore “sylvithérapie”.

 Le bain de forêt nous reconnecte avec la nature, nos sens et le moment présent. Il est un merveilleux exercice naturel et spontané de “méditation de pleine conscience”.

Selon une étude commandée par le gouvernement japonais et réalisée de 2004 à 2012 par le dr Qing Li, le Shinrin -Yoku réduit la pression artérielle, la fréquence cardiaque et le taux de cortisol (hormone du stress de longue durée) et développe la réponse immunitaire de l’organisme. Ceci serait du à l’action des phytoncides, un ensemble de composés organiques volatils (COV) antimicrobiens (terpénoïdes, pinènes, bornéol, linalol, limonènes …) émis dans l’air par les arbres et les plantes herbacées. (voir réf.

Le protocole suivi par l’étude du Dr Qing Li a fait l’objet de discussion concernant sa fiabilité, l’échantillon de sujets sur lequel portait la recherche étant trop petit). Malgré tout, nombreux sont ceux qui depuis se sont penchés sur le sujet et concluent aux vertus des bains de forêt sur la santé et l’équilibre psychologique. L’existence des phytoncides est démontrée et leur incidence continue d’être étudiée.  

Pratiquement, comment faire ? 

Trouvez votre coin de verdure : forêt, bosquet, parc urbain… 

Débranchez votre smartphone et si vous venez accompagné, convenez d’un moment de silence pour mieux intérioriser les sensations. 

Lorsque vous êtes à l’endroit qui vous plait, prenez un bon ancrage au sol en écartant légèrement les pieds et en laissant tomber les épaules et les bras le long du corps. Fermez les yeux et prenez quelques respirations amples et lentes en étant progressivement de plus en plus attentif au milieu qui vous entoure : 

  • Sollicitez votre odorat et imprégnez-vous doucement des odeurs qui vous parviennent.
  • Placez votre attention au niveau des oreilles. Que pouvez-vous discerner dans les sons qui vous parviennent ?
  • Ressentez le vent, le soleil, la chaleur ou la fraîcheur…
  • Goûtez l’air que vous respirez.
  • Ouvrez les yeux et observez ce qui vous entoure, détaillez chaque nuance de vert, les formes et tout ce qui compose le paysage dans lequel vous vous trouvez. 

Emplissez-vous de toutes ces sensations, calmement, profondément et si vous le pouvez, en mettant à l’écart les pensées ou les jugements. 

Cultivez la gratitude, remerciez intérieurement ce moment d’harmonie et remerciez-vous de vous l’être accordé !

  

Pour aller plus loin : 

 

« Shinrin-Yoku, l’art et la science du bain de forêt »,  docteur Qing Li, (First) 

“Mon cahier Bain de forêt la tendance feel good du Shinrin Yoku”, d’Annie Casamayou, Solar éditions. 

“Un bain de forêt”, Eric Brisbare,Marabout – www.unbaindeforet.fr 

La nature nous soigne-t-elle ? RTBF/La première 

Notes préliminaires sur la présence de substances antibiotiques chez quelques essences forestières – Marie-France Michel 

 Dr Qing Li : « Le bain de forêt est une thérapie qui nous est offerte par la nature »