Il existe deux types de sieste : courte, de 15 à maximum 30 minutes et longue, de 60 à 90 minutes.

La sieste longue correspond à un cycle de sommeil complet. Elle comprend tous les stades de sommeil : sommeil lent léger, profond, très profond et paradoxal. Elle peut aider à récupérer d’une dette de sommeil et apporte un bénéfice physiologique et mental. Elle est toutefois déconseillée aux insomniaques parce qu’elle risquerait d’empiéter sur la nuit suivante et la perturber davantage.

La sieste courte est de nature relaxante et se limite à un moment de sommeil lent léger Le corps en retire une pause salutaire qui permet un retour rapide à l’état ordinaire d’éveil actif. Cette forme de sieste est bénéfique pour tout le monde, sans restrictions.

Une manière de doubler le bénéfice de la sieste courte est de prendre un café juste avant de s’allonger. L’effet de la caféine se fait sentir en moyenne 20 minutes après son ingestion. On s’en trouve plus productif en récupérant son tonus avec un surplus d’énergie !